Archives de catégorie : ressources cycle 2

Ressources numériques en numération

Vous trouverez ci dessous les ressource numériques cycle 2 en numération

Additions Cartes 10
Cible 1-10-100
Décomposition 1-20
Droite graduée
Ordre et position
Suite écrite des nombres
Tableau devine nombre

Cycle 2 : suite orale, suite écrite des nombres

Pistes de travail

Elles concernent deux aspects du champ numérique :

    • l’apprentissage de la suite orale et écrite des nombres
    • les différentes représentations des nombres (orale / écrite / figurée ou analogique)

Pour l’une comme pour l’autre, nous nous situons ici dans un processus d’expérimentation pédagogique. Les propositions formulées ci-dessous seront reprises lors de futurs temps de travail et seront mises au cœur des discussions pour analyser ce qu’elles ont permis, aux élèves d’apprendre (et de ne pas apprendre) mais aussi pour comprendre ce que cela demande aux enseignants pour les mettre en place.

Apprentissage de la suite orale et de la suite écrite des nombres

Cet apprentissage est souvent inscrit dans un cadre dit « rituel ». La ritualisation d’une séquence de travail contribue à mobiliser rapidement les élèves, à leur signifier le domaine d’apprentissage
concerné dans une relative économie de moyens. Pour autant, l’observation attentive de l’activité de chaque élève montre un temps effectif limité consacré à la notion.

Dans les scénarios que nous avons développés, nous cherchons :

    • à « densifier » l’activité mathématique de chaque élève en cherchant à mobiliser plus durablement les capacités attentionnelles du plus grand nombre
    • à élaborer des repères ou supports qui seront ensuite utilisés comme ressources et/ou comme supports pédagogiques

La maitrise de la suite orale des nombres mobilise des processus ou principes variés selon les nombres en jeu.

De 1 à 16, les élèves doivent adopter un principe ordinal : après 8 c’est 9, avant 8 c’est 7… Ils y accèdent par l’apprentissage d’une suite orale de mots qu’ils devront apprendre à segmenter.

De même pour 20 / 30 / 40 / 50 / 60. Les autres nombres mobilisent une logique arithmétique le plus souvent additive : 27 c’est 20 et
puis encore 7 ou encore 27, c’est 10 et encore 10 et 7. Pour certains élèves on peut même envisager une compréhension de 27 comme 2 fois 10 et 7.

La suite écrite des nombres relève d’un algorithme dont les régularités sont plus transparentes. L’enjeu auquel nous nous attachons est de créer les conditions pour que les élèves établissent les relations nécessaires entre la suite orale et la suite écrite.
Pour autant, on ne devra pas oublier que les élèves doivent aussi construire l’idée que chaque nombre se construit comme l’ajout de 1 à celui qui le précède.

Il ne s’agit pas de mobiliser une récitation mais bien une capacité d’énumération de mots (les nombres) sans leur enlever leur signification numérique. Fondamentalement, l’enjeu est que les élèves comprennent que 13 s’obtient en ajoutant 1 à 12, que 14 s’obtient en ajoutant 1 à 13…

Nous envisagerons ensuite des pistes de travail pour mobiliser les élèves sur cette relation arithmétique : si a suit b, alors a = b+1
Ici on va s’attacher dans un premier temps à apprendre les suites orales et écrites des nombres dans des situations qui visent deux objectifs :

  • mobiliser le plus grand nombre possible d’élèves
  • générer entre eux des interactions

Ressources

Calcul : Dés, jetons, échanges

Ce document reprend la situation sur laquelle a porté l’essentiel de la réflexion, situation que l’on peut nommer « dés, jetons et échanges ». Il n’est en aucun cas une prescription des tâches à mener en classe.

Il doit permettre à chacun de faire des choix pédagogiques et au groupe de :

  • partager une réflexion en relation avec la mise en oeuvre pratique
  •  mieux comprendre les éléments de convergence mais aussi de controverse.

La présentation est construite pour aborder 3 enjeux :
1. scénarisation didactique : repères pour guider une mise en oeuvre progressive et engager les élèves dans une activité de calcul ; le recours à la manipulation s’estompe progressivement
pour mobiliser en premier lieu une activité mentale. L’usage du matériel permet de valider une activité de calcul mental.

2. explicitation des procédures : la fréquence et la répétition des expériences est exploitée pour amener les élèves à repérer des régularités dans les faits numériques et à formaliser des
stratégies de calcul efficientes. Ces stratégies sont le plus souvent en relation avec des propriétés des opérations (commutativité et associativité de l’addition) et des nombres (compléments à la dizaine, numération de position)

3. prolonger les situations d’expérimentation et de jeu par des activités mathématiques de calcul dans une double perspective d’entrainement et de différenciation

Ressources

Calcul : jeu des messages

Situation des messages : additions simples de 2 à 4 termes

  • Cette situation doit amener les élèves à :
    concevoir un nombre comme la somme de plusieurs quantités
  • exploiter des représentations analogiques (figurées) des nombres pour gérer des calculs
    additifs
  • entrer dans le registre de la communication pour dépasser le comptage et/ou surcomptage
  • reconnaitre des régularités dans les faits numériques et mémoriser les résultats les plus
    réguliers

Ressources

Cycle 2 : résolution de problèmes verbaux

Le problème verbal, un enjeu de compréhension
(Un problème est un problème où l’énoncé est strictement verbal)

Pour conduire la réflexion et l’action avec les élèves, on va considérer, dans cette partie, un énoncé mathématique et la résolution du problème verbal comme un phénomène pédagogique proche de ce qui est mobilisé en production / compréhension d’un écrit.

Il y a dans tout ceci, une hypothèse proche de celle qui justifie que l’on travaille sur la compréhension de textes entendus avant de travailler sur la compréhension de textes lus. Les compétences construites sur les textes entendus seront mobilisées sur des textes lus quand les lecteurs auront acquis suffisamment d’efficacité dans l’identification des mots et l’attribution de sens.

Hypothèse : Le fait de confronter directement et individuellement des élèves à la résolution d’un problème verbal numérique provoque (chez les plus faibles) des comportements proches de ce qu’on observe dans une situation analogue de lecture / écriture.

  1. recherche de solutions à partir d’informations extérieures au contexte
  2. recherche d’une solution la plus brève possible et la moins risquée possible
  3. convocation systématique d’algorithmes récitatifs.

Ressources

Cycle 2 : Grandeurs et mesures

Voici une scénarisation didactique pour favoriser la construction du concept de longueur et de sa mesure en plusieurs

  • SITUATION 1 : Ordonner / sélectionner des longueurs par comparaison directe
  • SITUATION 2 : Ordonner / sélectionner des longueurs par comparaisons directes et limitées
  • SITUATION 3 : Ordonner / sélectionner des longueurs par comparaisons indirectes
  • SITUATION 4 : comparer indirectement des longueurs de bandes-segments disposées sur un même support
  • SITUATION 5 : comparer et ranger des longueurs de bandes-segments à l’aide d’une bande-unité : recours à la mesure par report d’unités
  • SITUATION 6 :comparer des longueurs de bandes-segments à l’aide d’une bande-unité pour constituer des paires de même longueur
  • SITUATION 7 : reproduire une bande de même longueur qu’une bande de référence
  • SITUATION 8 :reproduire une bande de même longueur qu’une bande de référence
  • grâce à une règle graduée
  • SITUATION 9 :communiquer oralement (puis par écrit) les informations nécessaires pour reproduire une bande segment de même longueur

Ressources :

Cycle 2 : Apprentissage de la suite orale et de la suite écrite des nombres

Cet apprentissage est souvent inscrit dans un cadre dit « rituel ».

La ritualisation d’une séquence de travail contribue à mobiliser rapidement les élèves, à leur signifier le domaine d’apprentissage concerné dans une relative économie de moyens. Pour autant, l’observation attentive de l’activité de chaque élève montre un temps effectif limité consacré à la notion.

Dans les scénarios que nous avons développés, nous cherchons :

  • à « densifier » l’activité mathématique de chaque élève en cherchant à mobiliser plus durablement les capacités attentionnelles du plus grand nombre
  • à élaborer des repères ou supports qui seront ensuite utilisés comme ressources et/ou comme supports pédagogiques

La maitrise de la suite orale des nombres mobilise des processus ou principes variés selon les nombres en jeu. De 1 à 16, les élèves doivent adopter un principe ordinal : après 8 c’est 9, avant 8 c’est 7… Ils y accèdent par l’apprentissage d’une suite orale de mots qu’ils devront apprendre à segmenter. De même pour 20 / 30 / 40 / 50 / 60. Les autres nombres mobilisent une logique arithmétique le plus souvent additive : 27 c’est 20 et puis encore 7 ou encore 27, c’est 10 et encore 10 et 7.Pour certains élèves on peut même envisager une compréhension de 27 comme 2 fois 10 et 7.

La suite écrite des nombres relève d’un algorithme dont les régularités sont plus transparentes.
L’enjeu auquel nous nous attachons est de créer les conditions pour que les élèves établissent les relations nécessaires entre la suite orale et la suite écrite.Pour autant, on ne devra pas oublier que les élèves doivent aussi construire l’idée que chaque nombre se construit comme l’ajout de 1 à celui qui le précède. Il ne s’agit pas de mobiliser une récitation mais bien une capacité d’énumération de mots (les nombres) sans leur enlever leur signification numérique. Fondamentalement, l’enjeu est que les élèves comprennent que 13 s’obtient en ajoutant 1 à 12, que 14 s’obtient en ajoutant 1 à 13…
Nous envisagerons ensuite des pistes de travail pour mobiliser les élèves sur cette relation arithmétique : si a suit b, alors a = b+1

Ici on va s’attacher dans un premier temps à apprendre les suites orales et écrites des nombres dans des situations qui visent deux objectifs :

  • mobiliser le plus grand nombre possible d’élèves
  • générer entre eux des interactions centrées sur le sujet et qui augmentent leurs capacités attentionnelles.

pour télécharger le document en entier, cliquez ici.